09/04/2014

Le dû à tout homme: vivre dans la dignité et la paix

hersch.jpg

Le dû à tout homme. C'est le titre du dernier livre du Collège universitaire Henry Dunant. Il rassemble des textes qui, pour la plupart, sont des exposés faits dans le cadre des universités d’été des droits de l’homme organisées à Genève par le Collège universitaire Henry Dunant. Ces universités d’été existent depuis vingt ans grâce au soutien du Haut Commissariat aux droits de l’homme, de l’UNESCO et de nombreuses autres institutions. Ces formations qui se tiennent lors des sessions du Conseil des droits de l’homme ou de ses organes subsidiaires s’articulent autour de deux axes principaux: les droits économiques, sociaux et culturels et le caractère universel de tous les droits de l’homme. Depuis 1995, date de sa fondation, plus de 1500 personnes en provenance de près de 95 pays ont participé à ces formations.


Ce travail est reconnu par les parties prenantes des droits de l’homme comme en témoigne une lettre récente du Gouvernement genevois affirmant que « la contribution que votre Collège apporte au rayonnement de la Genève internationale est tout à fait remarquable ». Cet ouvrage, nous permet d’élargir le public de nos universités d’été car nous sommes convaincus que, mis par écrit, ces exposés pourront aider à faire mieux connaître le système international de protection des droits de l’homme.


Ce livre rassemble des textes comme ceux de J. Hersch ou H. Warzazi d’une exceptionnelle importance. Il s’agit de réflexions faites par des acteurs majeurs du système international de protection des droits de l’homme, réflexions inédites qui permettent de mieux mettre en perspective la situation actuelle. D’autres textes comme celui de K. Singh ou M. Veuthey ont été écrits par des personnes qui jouent actuellement un rôle important dans le système international. Enfin, des textes plus académiques comme ceux des professeurs Secretan ou Osipov proposent une réflexion sur l’universalité des droits de l’homme sous différents angles. L’ouvrage inclut des articles plus spécifiques sur certains droits économiques, sociaux et culturels comme le droit à la santé ou le droit à l’éducation. Les diverses approches : académique, société civile, gouvernements et organisations internationales, reflètent la grande diversité culturelle et géographique des contributions.  En effet, les douze auteurs de cet ouvrage sont originaires de sept pays d’Asie, d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Europe.

Alfred Fernandez

Pour acheter ce livre:

http://www.amazon.fr/tout-homme-Situation-international-p...

25/03/2014

Le propre de l'homme avec R. Brague et Ph. Secretan sur YouTube

Voici le lien vers le film réalisé par Luca Lamorte, Responsable de la Communication à la Mission permanente de l'Ordre de Malte à Genève, jeudi dernier 20 mars 2014 à la Bibliothèque des Nations Unies, avec les interventions du Directeur général des Nations Unies, des responsables de la Bibliothèque des Nations Unies, et des professeurs Rémi Brague et Ph. Secretan, ainsi que de l'Ambassadeur Laura Dupuy (Uruguay), ancienne Présidente du Conseil desdroits de l'homme :
 

02/09/2013

Ban ki-moon: Redoubler d'efforts pour atteindre les OMD

 

index.jpg

Le Secrétaire général vient de soumettre son rapport à l’Assemblée générale intitulé  Une vie de dignité pour tous : accélérer les progrès dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement et dans la définition du programme de développement des Nations Unies pour l’après-2015 dont voici un court extrait.

Assurer la transition vers un nouveau programme de développement durable situé dans la lignée des objectifs.

L’adoption des objectifs du Millénaire pour le développement a constitué une évolution majeure, parce qu’elle a permis de mobiliser la volonté politique mondiale aux fins de l’élimination de la pauvreté. Les objectifs ont axé l’attention du monde entier sur la réduction de moitié de la pauvreté extrême et la promotion du développement humain grâce à l’établissement de priorités, d’objectifs et de cibles. Toutefois, les objectifs ne représentent que l’étape intermédiaire vers le but ultime qui est de lutter contre la pauvreté sous toutes ses formes. Les projections de l’ONU pour 2015 indiquent que près de 1.2 milliard de personnes continueront à vivre dans l’extrême pauvreté, qu’on continuera à enregistrer des décès maternels évitables lors d’accouchements et que les enfants souffriront et mourront en conséquence de la faim, de la malnutrition, de maladies évitables et de manque d’eau potable et d’assainissement.

Depuis que les objectifs du Millénaire pour le développement ont été élaborés, de nouveaux défis sont apparus en plus des problèmes déjà existants. En effet, les inégalités se sont creusées, la dégradation de l’environnement s’est aggravée, les problèmes liés aux migrations se sont intensifiés etc. Tous ces thèmes devront être ajoutés au programme post 2015.

 Le programme de développement des Nations Unies au-delà de 2015 consistera à éliminer l’extrême pauvreté d’ici à 2030, préserver l’environnement et promouvoir l’inclusion sociale et des possibilités économiques pour tous. L’objectif du programme de développement pour l’après 2015 est d’instaurer un monde juste et prospère où tout un chacun pourra exercer ses droits et vivre dans la dignité et l’espoir. Pour que ce programme marche, il faudra convenir de :

  • Une vision ambitieuse de l’avenir, fermement ancrée sur les droits de l’homme et les valeurs et principes universellement acceptés.
  • Un ensemble d’objectifs et de cibles concis visant à concrétiser les priorités du programme.
  • Un partenariat mondial en faveur du développement en vue de mobiliser les moyens d’exécution
  • Un cadre de contrôle participatif afin de suivre les progrès et des mécanismes de responsabilisation mutuelle pour toutes les parties prenantes.

Camille Gervaix, collaboratrice scientifique