21/09/2017

Premier rapport mondial sur les droits économiques, sociaux et culturels

 

IMG_0370.JPG

Lundi prochain sera présenté dans le cadre du Conseil des droits de l'homme le premier rapport sur la situation des droits économiques, sociaux et culturels. Il s'agit d'une initiative de l’Observatoire international créée par le Collège Universitaire Henry Dunant avec un objectif précis : contribuer à l’effectivité des droits économiques sociaux et culturels.

 Ce rapport se situe dans le sillage de  la dernière résolution du Conseil des droits de l'homme sur les droits économiques, sociaux et culturels adoptée par consensus et qui, dans son paragraphe 17: apprécie et encourage les importantes contributions que  (…) la  société civile, y compris les  organisations  non gouvernementales, les établissements universitaires et instituts de recherche (…) apportent à la question de la réalisation et de la jouissance des droits économiques, sociaux et  culturels, notamment les activités de formation et d’information.

 Issu effectivement de l’action coordonnée de la société civile et des universités il présente la situation du droit à l'éducation et du droit à la santé dans 42 pays d'Afrique, Asie, Amérique et Europe.

Palais des Nations

salle XXVII

13h30 - 15h

Flyer CDH_17 fr.pdf

31/08/2017

Assessement of Human Rights Education: completeness and transparency

 

DSCN1201.jpg

In the Education 2030 Framework for Action, Civil Society Organizations play essential roles. They need to be engaged and involved at all stages, from planning through to monitoring and evaluation, with their participation institutionalized and guaranteed.

CSOs can:·(…) document and share evidence from practice, from citizens’ assessments and from research to inform structured policy dialogue, holding governments accountable for delivery, tracking progress, undertaking evidence-based advocacy, scrutinizing spending and ensuring transparency in education governance and budgeting ( par. 80)

The purpose of the analysis of the national reports of the Second Phase of the World Programme was, in fact, to focus on the quality of the Reports and not on the content. More points are attributed for the submission of the Report and the accessibility to the information, the methodical answering and completeness of the answers.

Furthermore, the accent was put on verifiability and transparency of the examples of innovation. The reason behind this division is because, once more, theaim of this analysis is to evaluate States’ Reports based on completeness and transparency. Importance was given to verifiable examples and cases of good practice that could be found online, more than the actual application or results of the same.

Side event in the Human Rights Council

13 September 2017_14h-15h

Room XV

 

18/07/2017

Un ancien participant nommé au CERD

bakari.png
Monsieur Bakari Sidiki Diaby, diplômé du Collège Universitaire Henry Dunant en 2015, vient d’être nommé membre du Comité de l'ONU pour l'élimination de la discrimination raciale.

Il participe actuellement au programme de doctorants mis en place entre le Collège Universitaire Henry Dunant et l’Universitat Internacional de Catalunya.

Né en 1976 en Côte d’Ivoire, il choisit de s’orienter vers des études de droit public fondamental l’Université de Bouaké (Côte d’Ivoire). Dès 2007, il se spécialise dans le domaine des droits de l’Homme avec le Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées en droit de l’Homme et le Certificat en Droits de l’Homme et Culture de la Paix de l’Institut de la Dignité et des Droits Humains du Cerap à Abidjan (Côte d’Ivoire). Il devient très actif en 2011 en promouvant les droits de l’Homme et le droit international au sein des Armées Africaines en tant que coordinateur général de la Coordination National des Droits de l’Homme pour les Armées. La même année, il est le pionnier de l’Institut Africain des Droits de l’homme pour les Armées (IADHA) et de la Coordination Africaine des Droits de l’Homme pour les Armées (Camp Gallieni, Abidjan, Plateau).

Il est actuellement Secrétaire Exécutif Adjoint de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) et le Secrétaire Permanent des Institutions Nationales des Monétaire Ouest Afrique.

Maéva Guyot

16/01/2017

VIOLENT EXTREMISM ONLINE A CHALLENGE TO PEACE AND SECURITY

 

images.jpeg

The 2017 UNOG-DCAF Seminar will discuss the topic of “Violent Extremism Online – A Challenge to Peace and Security”. This Seminar is the thirteenth in a series of annual events, jointly organized by the United Nations Office at Geneva (UNOG) and the Geneva Centre for the Democratic Control of Armed Forces (DCAF). The purpose of these events is to address and raise awareness for pressing security challenges faced by the international community at large.

 

Tuesday, 31 January 2017, Palais des Nations, Room XXIII, Geneva

9:30 – 10:00 Welcome Coffee

10:00 – 10:05 Opening Remarks by Mr Michael Møller, Director General, United Nations Office at Geneva (UNOG)

10:05 – 10:30 Keynote Speech by Mr Frank La Rue, Assistant Director-General Communication and Information, UNESCO

10:30 – 11:00 Presentation by Mr Adam Deen, Senior Researcher & Head of Outreach, Quilliam Foundation

11:00 – 12:30 Panel: Violent Extremism Online – A Challenge to Peace and Security

Moderator: Ms Anne-Marie Buzatu, Deputy Head of Public-Private Partnerships Division, DCAF

Panellists: Ambassador Kok Jwee Foo, Permanent Mission of Singapore to Geneva

Ms Megan Hallahan, Consultant, YaLa Young Leaders

Mr Daniel Stauffacher, President, ICT4Peace Foundation

Representative, Microsoft (tbc)

12:30 – 12:45 Closing Remarks by Ambassador Thomas Guerber, Director, Geneva Centre for the Democratic Control of Armed Forces (DCAF)

19/10/2016

Se former aux droits de l’homme dans la Genève internationale 2017

 

photo dh.jpg

  • Formation en droits de l’homme (système international)
    Collaboration avec l'Université UDIMA (Espagne)

Formation en droits économiques, sociaux et culturels aux Nations Unies pendant les réunions du Conseil des droits de l’homme.

Mars espagnol

  • XXIVème Université d’été des droits de l’homme
    Diplôme de spécialisation en droits économiques, sociaux et culturels

Formation qui a pour but de donner des outils qui contribuent à la mise en place des Objectifs du développement durable conçus et évalués par les instruments internationaux de droits de l’homme. La session présentielle se tient lors d’une réunion du Conseil des droits de l’homme.

1 juin – 28 juillet : formation en ligne
7 – 11  août : formation présentielle à Genève

français

  • V Diplôme de protection et promotion des droits de l’homme
    Collaboration avec Intermedia Consulting (Italie)

Formation de niveau universitaire aux Nations Unies pendant les réunions du Conseil des droits de l’homme.

12-16 juin, espagnol

  • XVème Cours d’été en droits de l’homme
    Collaboration avec Université de La Rioja (Espagne) et l’Université d’Extremadura (Espagne)

Formation pour universitaires de langue espagnole  pendant les réunions du Conseil des droits de l’homme.

26 – 30 juin, espagnol

  • Séminaire Rapprochement des Cultures
    Solidarité internationale: principe ou droit?

Colloque de recherche en collaboration avec les Chaires UNESCO de l’Université de Bergame,  La Rioja et les Universités de Sétif 2, Dimitri Cantemir (Roumanie) et Zaragoza.

3 – 5 juillet, français

  • Formation pour l’accueil des réfugiés, Partager les richesses

Formation en collaboration avec différentes communes du Canton de Genève, destinée aux réfugiés et les parties prenantes de la politique d’asile.

février- décembre, plurilingue

 Plus d'informations et lien pour les inscriptions sur notre site: www.cuhd.org

Camille Gervaix, Coordonnatrice des activités

08/05/2015

Rapprochement des cultures: dignité et liberté

 

Lors de 67ème session, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution 67/104 intitulée « Promotion du dialogue, de l’entente et de la coopération entre les religions et les cultures au service de la paix », par laquelle elle a proclamé la Décennie internationale du rapprochement des cultures (2013- 2022)  Le but est susciter un large mouvement en faveur d’un dialogue interculturel respectueux de la diversité culturelle et des droits de l’homme, dans un climat de confiance et de compréhension mutuelles.

apreslapluie_lebeautemps_gva_EP.JPG

Dans ce cadre le Collège universitaire Henry Dunant et la Chaire UNESCO de l'Université de Bergamo avec 6 autres Universités proposent une série de sessions d’une semaine sur les fondements philosophiques des droits de l’homme. La finalité de ces universités est d’explorer la possibilité d’utiliser les droits de l’homme comme partie intégrante d’une «raison commune» aux cultures, qui permette la construction d’un monde commun et d’une citoyenneté globale. Ce dernier concept fait partie du programme lancé par le Secrétaire général : l’Education avant tout.

Le projet est soutenu par le Programme de participation de l’UNESCO.

Le programme se déroulera sur trois ans de 2014 à 2016 et prendra comme thématiques celles de l’article premier de la Déclaration universelle des droits de l’homme : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »

Le frais de participations est de 400 Euros. Les inscriptions s’effectuent jusqu’au 15 juin auprès des Universités partenaires du projet.

 Dates
La session 2015 aura lieu du 22 au 25 juillet pendant la session du Mécanisme d’experts sur les peuples autochtones des Nations Unies.

18/03/2015

Education aux droits de l'homme à l'Uni: un projet innovateur

 

 IMG_1984.JPG

Trois oratrices ont pris la parole dans un événement parallèle organisé par le Groupe d’ONG sur l’éducation en droits de l’homme sur la deuxième phase du Programme mondial d'Education en droits de l'homme: Urska Cas Svetek, Représentante de la république de Slovénie, Naouel Abdellatif Mami, vice-recteur à l’Université de Sétif 2 en Algérie et Sneh Aurora, d’Amnesty International au nom de l'EDH 2020: Coalition mondiale pour l'éducation aux droits humains.

 Madame Urska Cas Svetek a parlé du Plan national d’action pour l’éducation et la formation aux droits de l’homme de son pays qui permet aux enseignants de pouvoir bénéficier d’une formation appropriée dans ce domaine. Elle a ensuite mentionné le rôle fondamental que pouvait avoir l’éducation dans l’évolution vers des sociétés ouvertes et démocratiques et donc la nécessité de continuer à travailler, en mettant en place des programmes mondiaux sur l’éducation afin de pouvoir, discuter et améliorer ce qui est déjà instauré.

Naouel Abdellatif Mami a mis en avant le projet interuniversitaire  ABDEM visant à contribuer à la modernisation de l’enseignement supérieur au Maghreb par l’intégration d'une approche basée sur les droits de l’homme (ABDH). Le projet, dont le Collège universitaire Henry Dunant et partenaire,  vise à une réforme des programmes de l’enseignement supérieur dans la région du Maghreb en introduisant cette approche comme le recommande le programme mondial en faveur de l’éducation aux droits de l’homme, dont la phase 2 se concentre sur l’enseignement supérieur. Le projet vise cinq catégories de personnes : les enseignants participant à la formation, les membres des institutions académiques et enseignants impliqués dans le projet, les autres universités dans le Maghreb, les étudiants formés dans les universités de la région qui peuvent être formés sur cette approche et enfin la société civile des pays du Maghreb susceptible de bénéficier d’une formation. Le projet d’une durée de trois ans comporte trois phases, la première phase déjà réalisés a permis d’identifier les atouts et les faiblesses des universités partenaires dans le secteur de l’enseignement supérieur en matière des droits de l’homme. La deuxième phase comprend la formation des formateurs à la fois théorique et pratique. Enfin la troisième phase comprendra la création d’un Master interuniversitaire et interdisciplinaire sur l’approche basée sur les droits de l’homme (ABDH).

Ainsi, en conformité avec le Programme mondial en faveur de l’éducation aux droits de l’homme, le projet ABDEM prévoit à la fois la promotion de « l’éducation à travers les droits de l’homme » en mettant à disposition tous les moyens nécessaires à l’apprentissage des droits de l’homme et « les droits de l’homme dans le système éducatif » en assurant les droits de tous les membres de la communauté universitaire.

Par la suite Sneh Aurora à réaffirmé le rôle de l’EDH 2020, Coalition mondiale d'organisations de la société civile visant à promouvoir l'éducation aux droits de l'homme en soutenant et en renforçant la mise en œuvre des normes et des engagements internationaux existants. Ainsi, les objectifs de l’éducation des droits de l’homme pour 2020 sont d’apporter une plus grande prise de conscience des engagements d'éducation aux droits de l'homme dans la société civile, les gouvernements, les organes conventionnels et les autres parties prenantes. Dans un deuxième temps, il est nécessaire de soutenir et de renforcer la société civile dans la mise en œuvre de mécanismes internationaux de droits humains, d’instruments, de standards et de directives afin qu’elle puisse, par ce biais, rendre les gouvernements responsables de leurs actes.

Après ces interventions, des discussions en groupe ont eu lieu permettant de  prendre en compte les opinions et recommandations des participants. Afin de conclure les débats et d’apporter des réponses aux interventions des participants, les conférenciers ont conclu en mentionnant le fait que l‘éducation était un droit humain qui soit tenu d’être respecté, d’où la nécessité de pouvoir apporter une approche globale et durable, mais aussi une méthodologie approprié permettant de défendre et promouvoir les droits de l’homme.

Leila Seddiki

03/03/2015

Demande massive de formation en droits de l’homme

 

 

624306Human_Rights.jpg

 

A un mois de la clôture des inscriptions, près de cent personnes se sont déjà inscrites pour participer à la XXIe session de l’Université des droits de l’homme qui aura lieu en 2015.

 Cette forte demande montre clairement la nécessité d’accroître massivement les formations en droits de la personne humaine notamment à Genève. C’est la meilleure prévention contre les violations - massives elles aussi -  que la société civile nous révélera lors de la présente session du Conseil des droits de l’homme.

 La formation de l’Université d’été se propose de donner des outils pour aider à mettre en place une culture des droits de l'homme au sein d'une société globalisée. Cette culture des droits de la personne humaine se fondera sur un vrai dialogue entre les cultures et les civilisations, car seule une inculturation des droits énoncés dans la Charte des droits de l’homme pourra les rendre vraiment universels.

 Partant de la Charte des droits de l'homme, la formation met l’accent sur les droits économiques, sociaux et culturels (DESC) qui constituent une partie essentielle d’un développement humain durable.

 La formation intègre le droit au développement et se propose de réfléchir sur les moyens à mettre en œuvre pour inclure une approche basée sur les droits de l’homme dans la perspective du post 2015. Les questions de genre et les discriminations sont abordées de façon transversale.

http://cuhd.org/formations-en-droits-lhomme/xxieme-universite-droits-homme/


 

09/02/2015

Images des formations 2014

 

Université d'été , 2014, Images, Genève, formation droits homme

Le CUHD a fêté l'année dernière 20 ans d’existence. Au cours de l’année 2014, malgré la crise mondiale, il a considérablement élargi son offre de formations. Plus de 200 personnes ont participé aux huit sessions qui se sont échelonnées de novembre 2013 à septembre 2014.

Nous vous présentons ci-desous les formations 2014 en quelques images:

Diaporama formations 14.ppsx

Le CUHD organise des formations de niveau universitaire destinées aux acteurs non gouvernementaux et gouvernementaux. Les sessions de ses formations se déroulent principalement aux Nations Unies, pendant les réunions du Conseil des droits de l’homme et de ses organes subsidiaires. Son objectif est de promouvoir une culture des droits de la personne, basée sur le dialogue entre les cultures.

30/01/2015

Nouveau programme: Université d’été des droits de l’homme 2015

 
 

 Université d'été, 2015, Formation droits homme, Genève, CUHD

Table ronde clôture session 2014


Les inscriptions pour la XXIe Université d'été des droits de l'homme de Genève s’ouvrent aujourd’hui.

 Ce Diplôme de spécialisation en droits économiques, sociaux et culturels, conçu avec un réseau de Chaires UNESCO et soutenu par le Programme de participation de l’UNESCO, a été créé pour former tant des agents publics que des responsables d’ONG dans les droits économiques sociaux et culturels.

 Plus de 1700 personnes de 103 nationalités ont déjà pris part à cette formation unique en son genre. D’après une enquête réalisée auprès des anciens participants l’impact sur sa carrière professionnelle a été déterminante voire très déterminante. Cette formation leur a en effet permis une meilleure maîtrise des sujets professionnels (96%) mais aussi d’influencer les politiques publiques (65%). Une grande majorité a pu également obtenir des responsabilités plus importantes au sein de sa profession.

 La formation se compose d’une partie en ligne et d’une partie présentielle.

  • La partie en ligne débutera le 1er juin et se terminera le 30 juin 2015.
  • La session présentielle aura lieu du 10 au 14 août 2015 à Genève lors de la réunion du Comité Consultatif du Conseil des droits de l’homme.

 Le  programme  et le formulaire d’inscription se trouvent sur notre site à l’adresse

http://cuhd.org/formations-en-droits-lhomme/xxieme-universite-droits-homme/

 Le délai d’inscription est fixé au 31 mars 2015.