Esclavage moderne : prendre conscience et agir

Cette journée du 2 décembre pour l'abolition de l'esclavage moderne met en évidence qu'il nous semble nécessaire de commémorer cette Journée internationale par un appel à la réflexion, à la sensibilisation et à la prière.

Appel à la prière : pour la troisième année consécutive, une Sainte Messe sera célébrée ce soir à Genève à cette occasion par le Vicaire épiscopal (le Nonce Apostolique, absent de Genève cette année, a présidé les deux premières célébrations).

Appel à la réflexion : les dénonciations du fléau de l'esclavage moderne se multiplient, au niveau national (voir notamment t le lancement du Deuxième Plan National de la France et la campagne suisse de sensibilisation), régional (ainsi la Journée européenne contre le trafic de personnes, le 18 octobre) et international : le 28 novembre, à Genève, Madame Bachelet, Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme, a ouvert une discussion "Soutenir les Survivants des l'esclavage") "Briser les Chaînes. Eradiquer l'esclavage par le développement durable" avec la participation de survivants actifs dans la prevention et la réhabilitation de victimes de la traite de personnes en RDC, au Guatemala, en Irak, en Mauritanie, au Vietnam.

Appel à la sensibilisation dans deux documents qui méritent lecture :

- le "World Migration Report 2020" présenté le 27 novembre, et qui contient de nombreuses références et allusions à la traite de personnes.

- un rapport conjoint de l'OIT, l'OCDE, l'OIM et l'UNICEF sous l'égide de l'Alliance 8.7. intitulé "Mettre fin au travail des enfants, au travail forcé et à la traite des êtres humains dans les chaînes d'approvisionnement mondiales" divisé en deux parties : "Comprendre le travail des enfants, le travail forcé et la traite des êtres humains liés aux chaînes d'approvisionnement mondiales" et "Lutter contre le travail des enfants, le travail forcé et la traite des êtres humains dans les chaînes d'approvisionnement mondiales."

Michel Veuthey

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel