30/06/2017

V cours sur la protection des DDHH: l’Amérique du Sud et le CUHD au Palais des Nations

droits humains,cuhd,cours,nnuu

Dans le contexte de la 35ème session du Conseil des Droits de l’Homme, le Collège Universitaire Henry Dunant (CUHD) a offert un cinquième cours sur “La promotion et la protection des droits de l’homme” aux participants d’Amérique du Sud.

Lors de la semaine du 12 au 16 juin, les élèves ont eu la possibilité d’assister aux réunions du Conseil au Palais des Nations et de voir en pratique ce qu’ils avaient appris durant les cours. À la fin, en guise d’examen, ils ont rédigé un rapport sur les changements législatifs, jurisprudentiels et d’opinion publique qui ont servis en matière d’éducation et de santé en 2016 dans chacun de leurs pays. De cette façon, ils ont contribué au projet ObiDESC, que le CUHD développe afin de pouvoir surveiller le progrès que font les États.

À titre personnel, en tant qu’élève, ce qui m’a paru le plus attirant a été le fait de pouvoir voir comment fonctionne le Système des Nations Unies depuis l’intérieur. Des conférences comme celle de Mme. María Vivar Aguirre sur le Haut-Commissaire des Droits de l’Homme ou encore celle de M. Alfred de Zayas sur le nouvel ordre international ont été d’un intérêt immense. Finalement l’ambiance détendue et la diversité de cultures n’ont fait qu’améliorer un déjà très bon séjour.

Eugenia de Lacalle

PS : voici une petite vidéo sur la remise des diplômes

 

13/06/2017

Transhumanisme et cyberculture. Science et droits de l'homme

images.jpg

L’objectif de cet événement parallèle est de réfléchir aux relations entre les droits de l’homme et la science et la technique. Cela est d’une importance cruciale lorsque les développements de la biologie, des nanotechnologies et l’informatique notamment posent des défis  fondamentaux aux droits de l’homme. Il s’agit de regarder la science  à la lumière des droits de l’homme et de placer le respect et la protection des droits surtout les droits économiques, sociaux et cultures – notamment des droits culturels - au  centre du développement humain durable.

 La science et la technique renferment des pouvoirs qui doivent être au service de la personne humaine et ne pas être utilisés pour son asservissement. Il faut toujours rappeler la sentence de Rabelais : science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Les sociétés, avec la création des  institutions éthiques, sont conscientes des dangers d’une science et d’une technique qui estime nécessaire de faire tout ce qui est techniquement possible. Dépassant une vision purement instrumentale de la raison, les droits de l’homme et l’éthique posent des limites et des régulations.

Mercredi 14 juin 2017 /14h00 15h00

Nouvelle salle Palais des Nations  SALLE I

PREMIER ETAGE

Accueil

Angelamaria Loreto, PrésidenteIUS PRIMI VIRI International

 Panel

Osman El Hajjé, Professeur d’Université, Vice-président, IUS PRIMI VIRI International

Alfred Fernandez, Directeur Général, OIDEL

Juan García, Professeur, Faculté d’éducation, Université Nationale d’Education à Distance (Espagne)

01/06/2017

Human Rights Education: an effective strategy for preventing and addressing global challenges

Blog.jpg

How can Human Rights Education be promoted through the Education 2030 Agenda, especially target 4.7 ? This was the theme of the seminar organized by the NGO Working Group on Human Rights Education and Learning which took place on 30 May at the Palais des Nations and which was attended by nearly a hundred people. It was co-sponsored by the States Platform on Human Rights Education and Training comprising Brazil, Costa Rica, Italy, Morocco, the Philippines, Senegal, Slovenia and Thailand and the UNESCO Liaison Office in Geneva.

 Human Rights Education (HRE) is an effective strategy for preventing and addressing current global challenges, including conflict and violent extremism. This increasing recognition has led to various initiatives at the international level and the seminar was an opportunity to:

 - Bring together Representatives of different programmes to update the participants on their status and examine their readability, content and complementarity

- See how Human Rights Education is promoted within these initiatives, particularly through SDG Target 4.7

 After opening remarks by H.E. Ambassador Maurizio Serra, Permanent Representative of Italy representing the States Platform for HRET and Mr Almuzaini, Director of the UNESCO Geneva Liaison Office, 4 panellists took the floor.

 First, Ms Lydia Ruprecht, Team Leader for Global Citizenship Education at UNESCO Headquarters in Paris, then Gilberto Duarte Santos from UNODC in Vienna, who presented the brand new initiative Education for Justice. Followed Elena Ippoliti, Human Rights Officer at the OHCHR who presented and made an update on the World Programme for HRE and the UN Declaration on HRET and lastly Giorgia Magni from BIE-UNESCO who talked about implementing Global Citizenship Education at the national level.

 These very rich presentations and the debate which followed highlighted the complementarity of these different initiatives and concepts, stressing though the need to ensure stronger synergies between initiatives of UN agencies, intergovernmental entities and governments and monitoring mechanisms. Civil society proved to be a great partner when it comes to bridge between all these different entities.

Claire de Lavernette, Chair of the NGO Working Group on Human Rights Education and Learning