16/11/2016

Monitoring des droits de l’homme : un nouvel instrument

PIDESC.jpg

Le Collège Universitaire Henry Dunant vient de créer un Observatoire international des législations et politiques sur les droits économiques sociaux et culturels (ObIDESC) avec des points focaux dans une vingtaine de pays.

Le but est d’accroître l’effectivité des DESC en créant un Observatoire des législations et politiques.

L’Observatoire est un mécanisme international de surveillance qui analysera cinq domaines spécifiques :

  • Législations et politiques publiques. Nouvelles lois adoptées et/ou nouveaux plans de politique publique.
  • Suivi des recommandations faites à l’Etat par le Comité des DESC et l’EPU
  • Suivi de la jurisprudence nationale. Cour constitutionnelle et/ou Cour suprême
  • Suivi des débats publics (media et réseaux sociaux) sur les politiques
  • Activités dans le cadre du programme mondial d’éducation aux droits de l’homme

Chaque année l’Observatoire publiera un Rapport comprenant une fiche par pays qui résumera les nouvelles concernant les 5 domaines ci-dessus. Le Rapport comportera aussi une vision d’ensemble globale et une bonne pratique.

Ce rapport qui sera présenté au Conseil des droits de l’homme en mars s’intéressera à deux droits fondamentaux : droit à l’éducation (comprenant l’éducation aux droits de l’homme) et le droit à la santé.

 

Camille Gervaix, coordonnatrice des activités

Commentaires

Bonjour,
Je trouve ce nouvel observatoire international particulièrement intéressant, et il me vient à l'esprit de vous poser la question suivante.
Est-il prévu d'organiser des modalités d' information- participation ou de collaboration pour le grand public, de jeunes étudiants, par exemple, ou est-ce réservé aux spécialistes ? Je pense aux jeunes du lycée classique d'Aoste (Italie), par exemple, dans lequel je travaille et collabore avec les enseignants dans le cadre de cours de droit et d'histoire-géo; en ce qui me concerne, je suis particulièrement sensible à la question de la formation aux droits humains en général, et en particulier aux droits économiques et culturels et au droit à l'éducation, à l'éducation aux droits de l'homme, domaine dans lequel je suis particulièrement engagée depuis longtemps (je suis membre de longue date du mouvement ATD-Quart Monde, je fais partie d'un comité de rédaction d'un journal en prison, pour lequel nous avons en projet des activités en commun avec des jeunes de différentes écoles, nous avons des contacts avec l'Université, etc. Nous avons mené différents projets dans le cadre de l'éducation à la citoyenneté (avec un collègue, nous avions même créé un "observatoire citoyen"...)etc.
J'ai par ailleurs participé lors de l'été 2004 à une formation continue en droits de l'homme à l'Université de Genève.
Il serait intéressant pour nous de sortir un peu du contexte local et d'avoir des contacts avec la Suisse et d'autres pays. Ce n'est sans doute pas le rôle de cet instrument, mais peut-être aurez-vous l'une ou l'autre idée pour m'orienter dans la bonne direction...
Merci d'avance, et excellent travail. Merci pour vos intéressantes communications,
Cordialement,

Annick Dendoncker

Écrit par : annick dendoncker | 21/11/2016

Les commentaires sont fermés.