26/11/2015

Conclusions du 8ème Forum des Minorités

Du 24 au 25 novembre 2015 a eu lieu le 8ème Forum des Minorités, au Palais des Nations de Genève. Suite à de nombreux témoignages d’experts, comme des journalistes ou des professeurs d’universités, ou encore d’interventions de la société civile, Madame Izsak, l’experte indépendante de l’ONU sur les questions relatives aux minorités, a énoncé quelques conclusions. Elle a noté premièrement que tous ces témoignages très importants ont illustré la diversité des défis pour les minorités, ainsi que des stratégies internationales pour les protéger. Toutefois, elle reste convaincue que certains de ces défis sont communs et que nous pouvons les relever ensemble. Selon elle, la cause de tous ces problèmes réside tout d’abord dans les préjugés et le racisme. Il faudrait donc changer le mode de pensée de certaines personnes, dont la haine d’autrui provient de l’ignorance. Par conséquent, les minorités doivent être représentées de manière égale dans la société. Pour cela, Madame Izsak propose de les inclure avec des programmes de bourses par exemple, afin qu’ils puissent aussi être représentants de la loi, traducteurs, ou juges. Un autre effort à fournir réside dans l’éducation : il est primordial d’examiner les textes scolaires et d’apprendre à nos enfants comment considérer son prochain, sans préjugé. Des espaces communautaires et ouverts doivent être créés, pour permettre à chaque voix d’être entendue.

Rita Izsák

Finalement, l’Ambassadeur Rücker, Président du Conseil des droits de l'homme, a clôt le Forum en apportant lui aussi quelques remarques conclusives. Nous savons tous que l’injustice existe ; il ne faut donc pas le nier. Les voix des minorités sont aussi importantes que n’importe quelle autre voix. Des changements significatifs sont donc nécessaires dès à présent, mais ceux-ci ne sont pas possibles s’ils n’incluent pas tous les segments d’un Etat, sans exception. Nous devons alors remettre en question nos hypothèses et écarter nos propres préjugés afin d’apporter l’égalité pour tous.

 

Flavio Leoni et Virginie Pache

Commentaires

la baille pour la question d’égalité et l’équité des genres ne seront jamais chose aisées mais cependant nous devons nous animer de plus en plus de force et conviction pour renforcer la baille jusqu’à la victoire finale.

Écrit par : mario Lindor | 02/12/2015

Les commentaires sont fermés.