12/10/2015

Réfugiés climatiques, la prochaine vague ?

Réfugiés climatiques : la prochaine vague... en effet, et beaucoup plus importante.

"Vers un Agenda pour la protection des personnes déplacées au-delà des frontières en contexte de catastrophes". Consultation mondiale de l'Initiative Nansen, Genève, 12 et 13 octobre 2015.

L'Initiative Nansen, promue par la Suisse et la Norvège depuis 2011 est en discussion à Genève ce lundi 12 et mardi 13 octobre dans des consultations intergouvernementales qui incluent aussi de nombreux observateurs dont l'Ordre de Malte.

Cette réunion est soutenue aussi par l'Allemagne, l'Australie, le Ba
ngladesh, le Mexique, ainsi que la Fondation MacArthur.

La réunion a été ouverte par le Ministre suisse des Affaires étrangères, S.E. M. Didier Burkhalter. L'objectif essentiel est de renforcer la protection de ces "réfugiés climatiques", qui ne sont pas protégés par les instruments universels et régionaux du droit des réfugiés.

Il faut prévenir, en réduisant les risques, en impliquant non seulement les acteurs humanitaires mais aussi ceux engagés dans la gestion de la migration et dans la protection de l'environnement.

Le Professeur Walter Kälin (Université de Berne, Suisse) rappelle que l'idée a germé en 2010 à Cancun (UNFCC), a donné lieu à la Conférence de Nansen en 2011 et a été lancée en 2012 par des consultations régionales dans le Pacifique, au Costa Rica, au Kénya, aux Philippines puis au Bangladesh puis en Equateur...

Le Comité Consultatif comporte 80 Membres.

Cinq réunions ont eu lieu avec la société civile, dont à Katmandou, quelques semaines avant le tremblement de terre.

L'Initiative Nansen a été présente à la Conférence de Sendai en mars de cette année, soulignant l'importance de la prévention et de la réduction des risques (DRR).

L'Agenda pour la protection des personnes déplacées au-delà des frontières dans le cadre de catastrophes naturelles et de changements climatiques est un document informel qui demande

- un état de la situation et des risques prévisibles;

- une liste d'options politiques pour y faire face ( dont beaucoup existent déjà dans de nombreux pays et pourraient être mieux utilisés et généralisés );

- une approche globale, humanitaire, environnementale, climatique, de développement: il faut mettre ensemble ces approches et leurs acteurs.

Cet Agenda n'est pas contraignant, n'est pas un traité mais un document qui rassemble des expériences pratiques efficaces ("best practices").

C'est en effet un des défis humanitaires les plus importants du 21e siècle... qui peut prendre la forme de catastrophes subites ou lentes, et qui frappe de manière différente selon les régions. Le tremblement de terre en Haïti a eu des conséquences beaucoup plus graves que le tremblement de terre au Chili.

On peut réduire les conséquences des catastrophes naturelles et des changements climatiques en prévoyant les risques, en déplaçant des populations exposées, en renforçant la résilience.

Nous devons donc renforcer la PREPARATION.

Et de présenter trois exemples : Haïti, Malawi et Mozambique, Somalie.

Il faut AGIR MAINTENANT, conclut Walter Kälin. ("Time to Act is Now"), en mettant trois priorités :

- recueillir les données

- faire le meilleur usage de ces données pour mieux protéger ces personnes

- renforcer la gestion de ces risques de déplacement dans les pays d'origine.

NE PAS METTRE CET AGENDA SUR UN RAYON DE BIBLIOTHEQUE... mais l'utiliser

- dans le dialogue entre Etats et autres acteurs

- dans la coopération et la coordination.

Ces deux jours de consultations devraient être les dernières de l'Initiative Nansen, qui va déboucher sur un Groupe d'Etats, soutenus financièrement par l'Allemagne et par l'Union Européenne, pour faire pression sur le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) et sur l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) pour s'engager dans le domaine de la protection de ces réfugiés climatiques. A relever que tant le Haut Commissaire, M. Antonio Guterres, que le Directeur général de l'OIM, l'Ambassadeur W. Swing, ont d'ores et déjà déclaré, ce lundi après-midi, leur disponibilité.

 

Michel Veuthey

 

NANSEN INITIATIVE-Statement.jpg

IMG_5409.JPG

 

Commentaires

Et c'est reparti pour le catastrophisme universitaire .On comprend pourquoi Hergé vouait une telle passion pour Tournesol /rire
Beaucoup de parents d'anciens de l'EPFL ont tous dit un jour ou l'autre dés que notre lumière commence à dire des choses sérieuses c'est qu'il y a anguille sous roche ,soit il veut de l'argent ou il cherche comment faire pour paraitre plus intelligent que nous et comme tout universitaire n'a pas de mémoire excepté celle de son portable c'est pas demain la veille qu'ils surpasseront les prévisions de Dame Irma
Magnifique fin de journée

Écrit par : lovejoie | 12/10/2015

Les commentaires sont fermés.