11/12/2014

MIGRANTS ET REFUGIES : UN DIALOGUE A GENEVE

DIALOGUE A HAUT NIVEAU SUR LES REFUGIES - GENEVE 11 DEC Quelques notes sur cette seconde journée. Utiliser les instruments du droit positif (Droits de l'Homme, droit des réfugiés, droit de la migration, droit international humanitaire applicable dans les conflits armés) et les valeurs morales (universelles, régionales et locales) pour mieux protéger les migrants et les réfugiés. Retrouver la protection temporaire (inaugurée pour les réfugiés indochinois "Comprehensive Plan of Action"), pour éviter que ces personnes en mouvement ne soient victimes de trafiquants et de parties à des conflits armés. Assurer que la détention ne soit pas une réponse, surtout pour des enfants. Rôle de la société civile, y compris des groupes religieux, pour accueillir ces réfugiés et migrants ( y compris par un système de parrainage -"Sponsorship" - tel qu'existant au Canada depuis 1978 ) et pour faire pression sur l'opinion publique et les Gouvernements pour demander un traitement humain et montrer l'aspect positif de la migration, les avantages tant pour les migrants, les pays d'origine et les pays de destination. Ai fait une brève intervention soulignant la nécessité - d'une meilleure coopération entre différents partenaires (Gouvernements et société civile), relevant la coopération entre la Marine et les Garde-Côtes italiens et l'Ordre de Malte italien (CISOM), - d'une formation qui dépasse le droit des réfugiés, englobe les droits de l'homme, le droit de la migration, droit international humanitaire applicable dans les conflits armés à l'intention de diplomates ( rappelant le Cours organisé par l'Institut international de droit humanitaire avec le HCR et le Bureau fédéral suisse des migrations à Genève le 3 décembre ) à Genève, à San Remo et dans les différentes régions. Michel Veuthey

Les commentaires sont fermés.