31/03/2014

Le Conseil des Droits de l'Homme vu par son Président

Dernier jour pour vous inscrire à la soirée de mercredi 2 avril à 19 h. au Cercle de la Terrasse avec le Président du Conseil des Droits de l'Homme


CAI Soirée 2 avril AMB NDONG ELLA.jpg


Commentaires

"Droits de l'Homme : un mois de mars riche..." Les commentaires sont fermés...... Je profite donc de cette page pour passer ces infos:

6 janv. 2014
Le top-10 des pires décisions de l’ONU en 2013

1. Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a élu le supporter du Hezbollah Jean Ziegler, fondateur et récipiendaire du Prix Mouammar Kadhafi des droits de l’homme, en tant que conseiller.

2. L’Assemblée générale de l’ONU a adopté 21 résolutions de condamnation contre Israël, contre 4 pour le reste du monde (dans son ensemble).

3. La même Assemblée générale des Nations Unies a élu la Chine, Cuba, la Russie et l’Arabie Saoudite au Conseil des droits de l’homme. Les dictatures y siègeront dès le 1er janvier 2014.

4. Richard Falk, rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, a dénoncé « le projet américain de domination mondial » et « Tel-Aviv » comme responsables des attentats de Boston.

5. Le Comité spécial de l’ONU sur la « décolonisation, » chargé de faire respecter les droits de l’homme et de s’opposer à l’asservissement des peuples, a élu le régime syrien sanguinaire à un poste de décideur.

6. La Conférence des Nations Unies sur le désarmement de mai 2013 a fait l’Iran de son président.

7. Le Conseil économique et social des Nations Unies, qui supervise la commission des droits des femmes aux Nations Unies, a élu l’état génocidaire du Soudan en tant que vice-président.

8. Le Conseil des droits de l’homme a élu de la Mauritanie (pays esclavagiste) en tant que vice-président.

9. L’ONU a choisi le Zimbabwe, un régime qui viole systématiquement les droits de l’homme, pour accueillir son sommet mondial du tourisme.

10. L’UNESCO, qui n’a condamné aucun autre pays qu’Israël, et qui est restée silencieuse lorsque le Hamas détruisait au bulldozer un site du patrimoine mondial pour y construire un camp d’entraînement terroriste, a permis à la Syrie de siéger en qualité de juge à la commission des droits de l’homme de l’UNESCO.
Posted by UN Watch

Écrit par : Patoucha | 07/04/2014

Les commentaires sont fermés.