12/03/2014

20 mars 2014 Présentation du livre : "Le propre de l'homme: sur une légitimité menacée"

UNOG Rémi BRAGUE.jpg


20 mars 2014

Présentation du livre : "Le propre de l'homme: sur une légitimité menacée"

 

Jeudi 20 mars 2014, 16:00 - 18:00 

Salle des événements de la Bibliothèque B-135 

Palais des Nations, Genève

 

Le professeur Rémi Brague, auteur de l’ouvrage Le Propre de l’Homme : 

Sur une légitimité menacée, mettra en évidence l’importance d’une dimension spirituelle, religieuse, des droits de la personne humaine.

 

Il est facile de prêcher un humanisme réduit aux règles du vivre-ensemble, mais comment le fonder? La pensée moderne est à court d'arguments pour justifier l'existence même des hommes. En cherchant à bâtir sur son propre sol, à l'exclusion de tout ce qui transcende l'humain, nature ou Dieu, elle se prive de son point d'Archimède. Est-ce une façon de dire que le projet athée des temps modernes a échoué? 

 

Ce sera aux participants à ce débat d'en juger.

 

Introduction:

Michael Møller, Directeur général par intérim de l’Office des Nations Unies à Genève

 

Orateur principal:

Rémi Brague, Écrivain, universitaire, spécialiste de la philosophie médiévale arabe et juive et de la philosophie grecque. Professeur à Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à l'Université Ludwig-Maximilian de Munich

 

Intervenants:

Prof. Philibert Secrétan, Professeur honoraire de philosophie à l’Université de Fribourg (Suisse)

S.E. Madame Laura Dupuy Lasserre, Ambassadeur, Représentant permanent de la République orientale de l’Uruguay auprès des Nations Unies à Genève

___________________________________________

 

IMPORTANT

L'inscription à cet événement est obligatoire pour les personnesqui n'ont pas de badge leur permettant d'accéder au Palais des Nations.

Les personnes intéressées sont invitées à s'inscrire en ligne d'ici au 19 mars 2014 au plus tard sur le site suivant :

http://www.unog.ch/80256EE60057D930/httpConferenceRegistrationForm?OpenForm&unid=4DF8FD07F989BE12C1257C93005420B4

 

Les commentaires sont fermés.