18/09/2013

Légalité et légitimité

Pascal Lamy, ancien Directeur Général de l'OMC, était ce mercredi soir à Uni Dufour pour l'ouverture du "Global Studies Institute" de l'Université de Genève, avec son Directeur, le Professeur Bertrand Levrat, et la participation du Recteur, le Professeur Jean-Dominique Vassali.

Exposé très riche d'un homme maintenant libre de s'exprimer et qui n'hésite pas à dénoncer le blocage ("Gridlock") des négociations internationales, l'incohérence des Gouvernements, la paralysie des bureaucraties internationales, la sclérose d'universitaires figés dans un système westphalien basé sur les seuls Etats, ignorant les acteurs non-étatiques, la société civile.

Comment sortir de cette impasse ? Seules les crises sont génératrices d'énergie politique et devraient logiquement amener Gouvernements et organisations internationales à sortir de leurs stériles querelles.

Un moteur des changements a été et pourrait encore être des coalitions de Gouvernements, d'acteurs économiques et de la société civile. Et de donner une formule : 20, 30, 40 : 20 Gouvernements, 30 multinationales, 40 villes se réunissant pour chercher des solutions à des problèmes locaux concrets. Partir du local pour traiter des questions globales. Et "ne pas louper l'essentiel qui est l'imaginaire"... Il n'y a pas que le rationnel, il y a surtout l'irrationnel. Il n'y a pas que le droit, il y a l'anthropologie. Il n'y a pas que les normes, il y a les valeurs, les siennes et celles des autres civilisations...

En conclusion, dialoguer, apprendre à se connaître et à respecter les valeurs d'humanité des uns et des autres, et créer des réseaux pour mobiliser la bonne volonté.

Michel Veuthey

 

 

Les commentaires sont fermés.