02/09/2013

Ban ki-moon: Redoubler d'efforts pour atteindre les OMD

 

index.jpg

Le Secrétaire général vient de soumettre son rapport à l’Assemblée générale intitulé  Une vie de dignité pour tous : accélérer les progrès dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement et dans la définition du programme de développement des Nations Unies pour l’après-2015 dont voici un court extrait.

Assurer la transition vers un nouveau programme de développement durable situé dans la lignée des objectifs.

L’adoption des objectifs du Millénaire pour le développement a constitué une évolution majeure, parce qu’elle a permis de mobiliser la volonté politique mondiale aux fins de l’élimination de la pauvreté. Les objectifs ont axé l’attention du monde entier sur la réduction de moitié de la pauvreté extrême et la promotion du développement humain grâce à l’établissement de priorités, d’objectifs et de cibles. Toutefois, les objectifs ne représentent que l’étape intermédiaire vers le but ultime qui est de lutter contre la pauvreté sous toutes ses formes. Les projections de l’ONU pour 2015 indiquent que près de 1.2 milliard de personnes continueront à vivre dans l’extrême pauvreté, qu’on continuera à enregistrer des décès maternels évitables lors d’accouchements et que les enfants souffriront et mourront en conséquence de la faim, de la malnutrition, de maladies évitables et de manque d’eau potable et d’assainissement.

Depuis que les objectifs du Millénaire pour le développement ont été élaborés, de nouveaux défis sont apparus en plus des problèmes déjà existants. En effet, les inégalités se sont creusées, la dégradation de l’environnement s’est aggravée, les problèmes liés aux migrations se sont intensifiés etc. Tous ces thèmes devront être ajoutés au programme post 2015.

 Le programme de développement des Nations Unies au-delà de 2015 consistera à éliminer l’extrême pauvreté d’ici à 2030, préserver l’environnement et promouvoir l’inclusion sociale et des possibilités économiques pour tous. L’objectif du programme de développement pour l’après 2015 est d’instaurer un monde juste et prospère où tout un chacun pourra exercer ses droits et vivre dans la dignité et l’espoir. Pour que ce programme marche, il faudra convenir de :

  • Une vision ambitieuse de l’avenir, fermement ancrée sur les droits de l’homme et les valeurs et principes universellement acceptés.
  • Un ensemble d’objectifs et de cibles concis visant à concrétiser les priorités du programme.
  • Un partenariat mondial en faveur du développement en vue de mobiliser les moyens d’exécution
  • Un cadre de contrôle participatif afin de suivre les progrès et des mécanismes de responsabilisation mutuelle pour toutes les parties prenantes.

Camille Gervaix, collaboratrice scientifique

Les commentaires sont fermés.