17/06/2013

Développement humain: une nouvelle gouvernance des systèmes éducatifs

sen.jpg

 

Il faut un changement radical dans les systèmes éducatifs pour relever le défi du développement humain. Dans l’Union européenne « les prévisions du CEDEFOP tablent sur une progression des emplois nécessitant un diplôme de niveau tertiaire de 29 % en 2010 à 34 % en 2020, tandis que la proportion des emplois faiblement qualifiés devrait passer de 23 % à 18 % sur la même période. Les compétences transversales comme l'esprit critique, l'esprit d'initiative ainsi que la capacité de résolution de problème et de collaboration prépareront les individus aux carrières variées et imprévisibles d'aujourd'hui »

 Avec la multiplication des sources d’information et des technologies de la communication (ICTs), les connaissances et les valeurs deviennent de plus en plus diversifiées et accessibles au-delà des systèmes d’éducation formelle. C’est pourquoi le rôle des professeurs devrait évoluer de « dispensateurs » d’information et connaissance à « facilitateurs » de l’apprentissage. L’agenda post 2015 doit accorder une plus grande priorité au rôle des enseignants et leur formation doit être une formation de qualité. En plus, le rôle des familles et des communautés doit être renforcé dans ce même but.

 L’éducation aux droits de l’homme doit être reconsidérée et promue dans l’agenda post 2015. De la même façon, l’éducation pour une citoyenneté active doit être au cœur des nouveaux objectifs, puisque « l’éducation doit mettre tout personne en mesure de jouer un rôle utile dans une société libre ». L’éducation aux droits de l’homme tel que définie par le Programme mondial sur l’éducation aux droits de l’homme joue un rôle essentiel, car elle suppose une modification à l’échelle du système éducatif tout entier. En effet, l’éducation aux droits de l’homme implique délégation de pouvoir, gouvernance démocratique, autonomie des écoles et partage de responsabilités.

Plateforme d'ONG sur le droit à l'éducation

 

 

Commentaires

Trois petits paragraphes pour traiter d'un sujet d'une telle importance ?
Merci de développer la moindre. Notamment en projetant les effets prévisibles de l'éducation en ligne gratuite et accessible pour tous dans un horizon très proche. Ainsi que la flexibilité de l'enseignement en fonction des besoins du marché. Sans oublier l'importance primordiale de la recherche et de l'innovation pour développer de nouveaux modèles économiques basés sur des technologies qui favorisent le développement durable.
Ceci juste pour donner quelques pistes.
Un peu de sérieux s'impose, ou un prof pour superviser vos billets !

Écrit par : Pierre Jenni | 17/06/2013

des ONG dans le domaine éducatif? on aura tout lu.Surtout quand on sait les nombreuses ONG vouloir sociabiliser l'humain alors que ce terme est réservé aux animaux de compagnie.La scolarité actuelle est déjà bien assez conflictuelle sans que des OGN viennent encore y semer la confusion

Écrit par : gavroche | 18/06/2013

faudrait pas laisser ces technocrates salariés de la globalisation oublier que

aucune globalisation migratoire et l'éducation professionnelle qui va avec,
ne saura survivre à délocalisation de masse ou de groupes communautaires

sans que leurs programmes d'éducation "bien-pensante" ne prévoient la préservation des racines et cultures locales, et les programmes scolaires qui vont avec

cf. actuel en Suisse: l'hécatombe conséquente aux programmes d'histoire scolaires purgés de l'historique suisse, dénués de toute information historique locale.
Purge dans les manuels et dans les esprits des responsables d'enseignement, dont la motivation devrait faire l'objet d'une bonne discussion!

Écrit par : Pierre à feu | 29/06/2013

Les commentaires sont fermés.