20/03/2013

L'après 2015: nouveaux programmes

 

Nacoes-Unidas-preparam-Agenda-de-Desenvolvimento-pos-2015_article_full_l.jpgA partir de 2013 le programme de l' Université d'été des droits de l' homme se focalisera sur l'approche des droits pour le développement. Le but des formations est de donner des outils qui contribuent à la mise en place de nouveaux objectifs de développement conçus et évalués à l'aune des instruments internationaux des droits de l'homme.

L'accent sera mis sur le droit au développement, le droit à l'éducation et les droits culturels.

Les valeurs des droits de l'homme" devront constituer l'assise du nouveau programme de développement. Elles comprennent les droits sociaux et économiques, tout en incluant également les droits civils et politiques en matière de paix et de sécurité et autres défis, ainsi que le droit au développement. Tous ces éléments doivent étre traités simultanément. Ils offrent des orientations pratiques pour concevoir et évaluer les stratégies de développement et en préciser la teneur-par exemple, en donnant la priorité à l'accès universel à de l'eau de qualité, à l'alimentation, à l'énergie, à la sécurité monétaire, aux services de santé et autres biens et services publics essentiels » (Nations Unies, Document de l'équipe spéciale post 2015)

La formation présentielle aura lieu à Genève du 9 au 13 septembre 2013

Pour plus d’informations

http://www.cuhd.org/uni/Programmes/Uni_programm.htm


09/03/2013

L'éducation avant tout: Conseil des droits de l'homme

 

Education-First.png

L’éducation avant tout est une initiative de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, qui vise, sur cinq ans, à assurer à tous une éducation de qualité, pertinente et favorisant la transformation des sociétés. Initiative de plaidoyer menée au plan mondial et au plus haut niveau, elle a pour objectif de remettre la communauté internationale sur la bonne voie en l’enjoignant à tenir ses engagements en matière d’éducation.

 Selon les propres mots du Secrétaire général, «si l’on place l’éducation avant tout, on peut réduire la pauvreté et la faim, empêcher le gaspillage de potentiel et se tourner vers la construction de sociétés meilleures et plus solides pour tous».

 Les trois priorités de L’éducation avant tout sont les suivantes : 

  • scolariser tous les enfants
  • améliorer la qualité de l’apprentissage
  • favoriser la citoyenneté mondiale  

 Lancée en 2012, L’éducation avant tout vise à placer l’éducation au cœur de l’agenda social, politique et du développement.

 Lundi 11 mars de 13 h à 15 h dans la salle XXVII du Palais de Nations un événement parallèle –placée dans le contexte du Conseil des droits de l’homme -  reflechira au troisième objectif de cette initiative : favoriser la citoyenneté mondiale, avec une approche des droits. L’éducation en effet ne peut se limiter à un impératif moral ou un investissement économique. Les engagements en la matière sont la garantie d’un développement humain durable dans l’optique de l’agenda post 2015.

 C’est la première fois que l’initiative du Secrétaire général fait l’objet d’un examen dans le cadre du Conseil des droits de l’homme.