27/09/2010

Revoir les OMD dans l’optique des droits de la personne humaine

P1020432.JPG

La session francophone de la XVIème Université d’été des droits de l’homme vient de s’acher à Genève. 40 participants de 24 pays de Afrique, d’Europe et du Maghreb, sélectionnés parmi 250 candidats, ont participé à la session qui s’est déroulé du 6 au 17 septembre. La session a coïncidé avec le Sommet de bilan des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et la session du Conseil des droits de l’homme. 

Les participants ont travaillé pendant quinze jours sur les questions de la diffamation des religions, de la pornographie infantile, de la Déclaration sur l’éducation aux droits de l’homme et évidemment des Objectifs du Millénaire pour le Développement, thème transversal de la session.

Le bilan des OMD ne peut se passer de l’approche des droits de l’homme, car le développement est un droit et non seulement des bonnes intentions ou des engagements moraux. Ainsi la session s'est penché sur l’approche basée sur le droits au développement et le renforcement des mécanismes de protection des droits sociaux.

Le corps professoral de cette session a été aussi très international : 15 nationalités étaient représentés.

La session finale a été dirigée par l’Ambassadeur Libère Bararunyeretse, représentant permanent de la Francophonie qui a présenté l’action de l’OIF dans le domaine des droits humains, à la veille du Sommet de Montreux.

 

Photo: Angela Melo, Directrice de la Division des droits de l'homme, UNESCO (colloque de la session hispanophone)