24/11/2009

Le droit à l'éducation: le droit à la vie (culturelle)

 

P1010547.JPG

 

L'intérêt porté au droit à l’éducation ne vient pas du fait qu’il est plus important qu'un autre droit, économique, social ou culturel mais du fait qu’il es un droit fondateur de l’indivisibilité des droits de la personne.

La notion d' empowerment right traduit parfaitement le caractère fondateur du droit à l'éducation et ce n’est pas sans raison que certains auteurs le définissent fort judicieusement comme étant ’instrument des droits de l'homme L'éducation est la base sur laquelle peut être édifié un développement humain durable, concept qui ne saurait valoir pour les seuls pays du Sud mais qui a également tout son sens dans les zones, dites développées, du Nord. A chaque nouvelle génération toute société humaine doit en effet refaire le chemin de son humanité, et l’éducation par sa nature même est une tâche qui demeure toujours à accomplir.

L'éducation c’est l’initiation à l'humanité et de toutes les métaphores qui désignent le processus éducatif, l'initiation, ou chemin qu’il faut parcourir soi-même, est sans doute celle qui convient le mieux. L'éducation c’est le passage obligé par lequel le “ petit de l'homme ” pénètre dans le monde humain (O. Reboul), ou, on peut aussi l'exprimer ainsi, dans le monde culturel où droits et devoirs puisent leur signification.

Malheureusement, nombreux sont ceux qui n’ont pas une conscience suffisamment claire de l'importance de l'éducation qui, du point de vue culturel, équivaut au droit à la vie, entendons par là droit à la vie culturelle, et donc droit à une vie proprement humaine. L'éducation n'est pas donc seulement affaire de communication ou d'intégration, ce n'est pas seulement une affaire d’alphabétisation, une histoire de lecture ou de calcul, voire de promotion de la démocratie ; c’ est, pour les peuples comme pour l’individu, une affaire de vie ou de mort.

Les commentaires sont fermés.