19/08/2009

La crise, Calvin et les droits de l'homme

1.jpgL’Université d’été des droits de l’homme fête cette année son quinzième anniversaire. Elle accueille 73 participants de 32 pays d’Europe, d’Afrique et des Amériques. Il s’agit de fonctionnaires internationaux, de spécialistes d’opérations de maintien de la paix, de magistrats, de diplomates ainsi que des responsables d’ONG. La moitié des participants sont des femmes.

En 15 ans d’activité, le Collège universitaire Henry Dunant a créé 8 programmes de formation en Europe et Amérique Latine. Ses anciens élèves ont développé 6 autres formations notamment en Amérique Latine. Récemment le Collège a créé avec l’Université de La Rioja (Espagne), une chaire UNESCO intitulée Citoyenneté démocratique et liberté culturelle.

Parmi les anciens participants  - plus de 1000 de 90 pays - se trouvent des personnalités comme le membre du Mécanisme des peuples autochtones, des Nations Unies, Carlos Mamani, ou le professeur de la Faculté de Médecine chargé des droits de l’homme, Emmanuel Kabengele.


Le programme de la XVème session de l’Université d’été  est centrée sur l’impact de la crise économique sur les droits de l’homme, notamment des plus pauvres. Les participants auront l’occasion de suivre le Forum Social des Nations Unies consacrée à cette thématique. La session se concentre également sur l’éducation aux droits de l’homme, en cette année que l’Assemblée générale a dédié à l’apprentissage des droits de l’homme. Un  colloque d’une journée sur la Déclaration sur l’éducation aux droits de l’homme en cours d’élaboration traitera ce thème.

Un autre colloque public consacré à l’année Calvin et son rôle dans l’origine des droits de l’homme clôturera la session le 4 septembre au BIT.