06/08/2008

Tester les nouveaux mécanismes des droits de l'homme

CIMG7415.JPG

14 SESSION DE L’UNIVERSITE D'ETE DES DROITS DE L'HOMME DE GENEVE

Cette année l’Université d’été des droits de l’homme formera son millième participant. En effet avec les participants de cette session - 77 au total-  l’Université d’été aura atteint ce nombre de personnes formées en provenance de 90 pays répartis sur les cinq continents. Ce millième participant est un chercheur malien, Kassoum Coulibaly, collaborateur du Centre international sur les droits culturels récemment créé à l’Université de Nouakchott. Les participants viennent de 32 pays : 12 d’Europe, 16 d’Afrique,  2 d'Amérique et 2 d’Asie. Il s’agit de fonctionnaires internationaux, de spécialistes d’opérations de maintien de la paix, de magistrats, de diplomates ainsi que des responsables d’ONG. La moitié des participants sont des femmes.

Gérer les diversités culturelles et les conflits par le droit


Le programme de la XIVème session de l’Université d’été  est centré sur les outils pratiques pour gérer la diversité et les conflits culturels en s’appuyant sur les droits de la personne.  Il oeuvre en faveur d’un pluralisme ordonné dans les pays en mettant l’accent sur les droits culturels. Une place importante  sera réservée cette année à l'étude de la Déclaration de Fribourg sur les droits culturels, qui a été présentée en mai 2007 aux Nations Unies.


Tester les nouveaux mécanismes

Le programme 2008 se propose également de tester les nouveaux mécanismes de protection des droits  de la personne mis en place par le Conseil des droits de l'homme, notamment l’Examen périodique universel et le protocole facultatif autorisant des plaintes pour violation des droits économiques et sociaux. Une simulation de deux jours mettra en scène le protocole facultatif et un atelier de trois heures développera les compétences pour participer efficacement à l’Examen périodique universel. Les participants auront l’occasion de suivre le nouveau Comité Consultatif du Conseil car la formation se déroulera pendant la session de cet organe qui siègera pour la première fois cet été.

Le programme inclut des sessions sur l’éducation aux droits de l’homme, sur le droit international humanitaire, le droit à l’éducation, le droit à la santé et les droits de peuples autochtones et le développement durable. Une partie sera dédiée à cette question en lien avec les changements climatiques, présentée par A. Dramé, membre vert du Conseil municipal. L’impact de la finance internationale sur les droits de l’homme sera examiné par le professeur P. Dembinski, Directeur de l’Observatoire de la Finance, et l’éthique de la coopération internationale par le professeur F. Rizzi de la Chaire Unesco de l’Université de Bergame.

Commentaires

j'ai besoin du travail pour vivre c ce que ja veux tout simplemment

Écrit par : mahdi talkhi | 07/08/2008

Depuis que nous crions au sujet des peuples autochtones de la région de Lunda au nord-est de l'Angola, il me paraît que nos cris ne vous arrivent pas. Nous sommes une ong de développement et de droits de l'homme et nous avons besoin de partenaires à l'étranger pour soutenir nos causes, mais il est toujours difficile de les rencontrer. C'est pourquoi nous toquons aujourd'hui à votre porte. Dernièrement, nous avons élaboré un Rapport relatif(parallèle) au rapport conçu par notre gouvernement, alors nous aimerions des soutiens lors de la session en février 2010.

Écrit par : yakitenge | 14/10/2009

Les commentaires sont fermés.