22/01/2008

La meilleure prévention de l'intolérance est la promotion de la liberté


L’Université d’été 2008 traitera la question du dialogue interculturel et interreligieux comme thème transversal. Il est significatif que l’année 2008 a été déclarée par l’Union européenne Année pour le dialogue interculturel. L’insistance dans le dialogue manifeste clairement que pour éliminer l’intolérance il ne suffit donc pas de mettre en place un appareil répressif juridique et policier. Parfois même ces appareils ne font que renforcer les foyers d'intolérance et de haine.

Dans ce domaine, il convient d'être extrêmement prudent pour que des effets pervers ne se fassent pas sentir. La prudence est de rigueur car, comme le souligne le préambule de la Déclaration sur l'élimination de toutes les formes d'intolérance fondées sur la religion ou la conviction, "la religion ou la conviction constitue pour celui qui la professe un des éléments fondamentaux de sa conception de vie". C'est pour cette raison qu'un peu plus loin la Déclaration ajoute "la liberté de religion ou de conviction doit être intégralement respectée et garantie". Il est significatif que le texte mentionne le terme intégralement; cela pour montrer, sans ambiguïté, que ce droit ne peut souffrir aucune restriction.

Ces libertés demandent donc une attention particulière, car elles concernent le noyau de la dignité de tout être humain. En effet, selon la définition de l'homme donnée par l'article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme, notre dignité se fonde sur le fait que nous sommes doués "de raison et de conscience".

La meilleure prévention de l'intolérance est la promotion de la liberté. C'est là le principe que doit toujours guider notre action. Le préambule de la Déclaration sur l'élimination de toutes les formes d'intolérance ne dit pas autre chose lorsqu'elle affirme que "la liberté de religion et de conviction devrait également contribuer à la réalisation des buts de la paix mondiale, de justice sociale et d'amitié".

Ayant pleine conscience de l'importance de l'éducation dans la promotion des libertés de pensée et de religion, la Déclaration énonce une série de principes pour la protection et la promotion de ces libertés dans le domaine éducatif.

La Déclaration, suivant la Charte des droits de l'homme, considère que "tout enfant a le droit d'accéder, en matière de religion et de conviction, à une éducation conforme aux voeux des parents" et que, en conséquence, les autorités publiques doivent respecter les différentes convictions qui existent dans la société et prévoir des systèmes d'enseignement qui permettent aux citoyens d'être éduqués dans un cadre pluraliste. La Déclaration signale également les limites de ce pluralisme en indiquant que" les pratiques d'une religion ou d'une conviction dans lesquelles un enfant est élevé ne doivent porter préjudice ni à sa santé physique ou mentale ni à son développement complet".
 
**************************************************
Nouvelle formation 2008
Spécialisation en droits économiques, sociaux et culturels
Thème transversal : dialogue interculturel et interreligieux
Session francophone intensive du 11 au 22 août 08 à Genève
Session hispanophone intensive du 7 au 18 juillet 08 à Genève
Clôture des inscriptions : 1er mars 2008
Inscription en ligne et infos : www.cuhd.org

17:37 Publié dans Formation | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.