05/09/2007

A quoi sert le système éducatif?

Alors que l’année scolaire commence, il est utile de se poser une fois de plus la question essentielle : a quoi sert réellement le système éducatif ?

K. Tomasevski (2003), ancienne Rapporteuse sur le droit à l’éducation de la Commission des droits de l’homme, me semble avoir bien répondu lorsqu’elle établit quatre phases principales dans le développement de l’éducation:
La première consiste à reconnaître l’éducation comme un droit. Une fois que l’éducation est reconnue en tant que droit de l’homme, on passe à une deuxième phase, à celle de la ségrégation (écoles distinctes pour les minorités). Dans la troisième phase, on passe de la ségrégation à l’assimilation, sur la voie de l’intégration. Enfin, la quatrième phase nécessite une adaptation à la diversité. Ce n’est plus l’élève qui doit s’adapter au système éducatif existant mais le système éducatif qui doit être mis en conformité avec l’intérêt supérieur de l’enfant. Le problème essentiel auquel se voient confrontés les systèmes éducatifs est celui du passage de la troisième à la quatrième phase de Tomasevski : le passage de l’assimilation à l’adaptation à la diversité.

Les systèmes d’assimilation répondent à une conception politique héritière de la Modernité qui a une véritable hantise pour le conflit social et, en conséquence, pour tout ce qui, aux yeux de ses partisans peut le provoquer. La diversité de croyances ou de religions apparaît souvent comme un obstacle à la cohésion sociale. C’est ainsi qu’est née l’idée de la « religion civile » de Rousseau. Il suffit de lires les textes de F. Buisson ou J. Ferry pour se rendre compte de l’importance de cette idéologie dans la genèse des systèmes publics d’éducation.

Or, le standard international ayant changé, et les sociétés européennes aussi, il est difficile d’imaginer que les systèmes éducatifs hérités du XIXème puissent répondre à la nouvelle situation. En fait, force est de constater qu’ils n’y répondent pas.

00:38 Publié dans Formation | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.