25/07/2007

La ville: le lieu des droits économiques, sociaux et culturels

Cours 2007

 

Les droits économiques sociaux et culturels (desc) sont souvent négligés par rapport aux droits civils et politiques. On pense souvent à des droits pour le Sud. En réalité il ne peut y avoir respect des droits de l’homme sans respect des desc puisque les droits de la personne humaine sont indivisibles et interdépendants. La communauté internationale en prend de plus en plus conscience depuis la Conférence mondiale des droits de l’homme de Vienne(1993).

La ville est le lieu privilégié du progrès dans l'accomplissement des droits puisque que la ville est, hélas, le lieu privilégié des violations dans les pays du Nord.  Les desc sont partiellement des droits de solidarité ; le débiteur de ces droits n'étant pas pas seulement l'Etat. En effet chacun de nous en est le débiteur. C'est également le cas du pouvoir proche, à savoir la mairie. La mairie, pouvoir proche du citoyen, peut contribuer à résoudre la crise actuelle de l'Etat qui est, entre autres, une crise de proximité. On peut aller jusqu’à dire que moins il y a de proximité, plus abonde l'exclusion sociale. Nous avons besoin d'un pouvoir ami, proche, qui favorise le dialogue et la solidarité, et qui soit un catalyseur d’échanges. La mairie est le pouvoir concret, à la portée de main, elle peut rétablir la confiance entre le citoyen et l'Etat.

Nous savons bien que le danger qui guette la ville est la foule solitaire dont parlait le sociologue David Riesman. Elle s'installe partout même dans les petites villes, elle dégénère en violence aveugle. C’est pourquoi la protection des droits économiques, sociaux et culturels doit commencer par la ville  et ceci de manière urgente. Il est urgent aujourd’hui de mettre en oeuvre une politique de la ville, car la ville qui s’est créée pour socialiser, s’est muée en instrument d’exclusion. Pour nous, l’expression politique de la ville signifie tout simplement : protection des droits économiques, sociaux, et culturels.
Cette politique de la ville doit prendre comme point de départ les  trois principes majeurs suivants :

1.    La personne humaine sera placée au centre du développement et les économies orientées de façon à mieux satisfaire les besoins des populations,
2.    Les politiques économiques, culturelles et sociales seront intégrées de façon à se renforcer mutuellement,
3.    Donner aux individus, et notamment aux femmes, les moyens de renforcer leurs propres capacités constitue un objectif primordial du développement et son moteur. Il faut  pour cela, qu’ils participent  pleinement à l’élaboration, à l’application et à l’évaluation des décisions déterminant le fonctionnement et la prospérité des sociétés
(Déclaration de Copenhague sur le développement social, par.26).

15:47 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.